De Saturne à la mer

Dessin d'un goéland sur Saturne tel le Petit Prince à l'ombre de sa rose : illustration au trait noir avec nuances de gris

Saint-Exupéry légèrement revisité…

Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand un drôle de petit cri m’a réveillé. il disait :

– S’il vous plaît… dessine-moi une sardine !
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un gros goéland tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.
Alors j’ai dessiné.
Il regarda attentivement, puis :
– Non ! Celle-là est déjà très malade. Fais-en une autre.
Je dessinai :
Mon ami sourit gentiment, avec indulgence :
– Tu vois bien… ce n’est pas une sardine, c’est un éperlan…
Alors, faute de patience, je griffonnai un nouveau dessin et lui lançai :
– Ça c’est une boite. La sardine que tu veux est dedans, avec des copines.
Mais je fus bien surpris de voir s’illuminer le visage de mon juge :
– C’est tout à fait comme ça que je la voulais !