La Limassumepa Cendrée

Dessin d'une limace céleste

un mollusque divin

Gastéropode ayant perdu sa coquille au fil des ans et des tourments, la Limassumepa Cendrée se distingue par son étrange croissance. Là où la nature apporte son lot d’expériences qui participent à la maturation de n’importe quelle espèce animale, la Limassumepa Cendrée manifeste pour sa part une « dématuration » qui se traduit par une perte totale de confiance en elle au fur et à mesure de son vieillissement. A tel point qu’en fin de parcours, on la retrouve figée, ancrée au sol avec le regard pétrifié et éploré.

La difficulté pour les scientifiques qui souhaiteraient trouver le sens et les motifs de ce régressif développement, c’est que pour pouvoir étudier de visu une Limassumepa Cendrée, il leur faudra aller six pieds sous terre.

Une fois parvenus à la porte de Saint-Pierre, ils auront à chercher les limaces convoitées entre les branches des rosiers qui délimitent cette entrée céleste. C’est ici et seulement en ce lieu précis que les Limassumepas Cendrées vivent et se reproduisent. Les biologistes les ont d’ailleurs surnommées à ce titre le mollusque divin.

Toutes Les recherches sur cet animal ont été à ce jour suspendues.